mains.jpg

DAMIEN

 LATURAZE

ARTISTE
MULTIVERSEL

LE CRÉATEUR,

LA CRÉATURE &

LA CRÉATION.

 

Damien Laturaze, sculpteur, crée des sculptures pour le corps.

 

Inspiré notamment du symbolisme, de l'art et de l'architecture française, ses réalisations inventent une métamorphose du mouvement, des formes, infiniment oniriques, comme prolongement matérialisé de l'irréel.

 

Étudiant pluridisciplinaire, Damien devient créateur d'un parcours atypique. D'abord étudiant en médecine pendant un an mais aussi gymnaste de haut niveau dès son plus jeune âge, jusqu'aux qualifications de l'équipe de France, il décide finalement, à la surprise de son entourage, de changer d'orientation pour écouter la vocation qui l'anime fondamentalement depuis toujours, la voie des arts graphiques. Il intègre alors une MàNAA en arts appliqués à Rouen puis l'école de coiffure Pigier Création à Rouen et à Paris et enfin l'école de perruquier maquilleur plasticien de Lyon où il est formé par Christine Colin, et dont il sort major de promotion.

Il réalise ses premières pièces personnelles sculptées.

 

Reconnu par ses maîtres comme profil d'exception, il sera notamment immédiatement sollicité en qualité d'artiste intervenant pour des masterclasses dans les écoles où il fût précédemment élève. Soutenu par Eric Pfalzgraf, Christophe Nicolas Biot et Nabil Harlow, il intervient en qualité de coiffeur pour les défilés Dior, Courrèges, et Balmain. Il devient prestataire récurrent pour Karla Otto, Balmain Hair Salon et Eli Mizrahi. Il réalise des mises en beauté de Natalia Vodianova, Crystal Renn, Grace Miguel, Azealia Banks, ou encore Jason Wu.

 

Par ailleurs, curieux d'exporation artistique, il réalise pour sa recherche des projets dans des domaines annexes. Il créer notamment des clips fx en qualité de co-directeur artistique avec le graphiste Clément Legrand, dont French this way est le clip gagnant du Monster Music Video Award décerné par Lady Gaga. Son mentor, Hervé Legal, styliste et créateur de la maison Phyléa, l'accompagne à porter au jour son oeuvre de sculptures pour corps avec le plus grand enthousiasme.

DSC00276.JPG
Sans titre-3.jpg

Solide alliée de sa personnalité forte et habile, son inventivité singulière lui insuffle les moyens techniques nécessaires à la réalisation des matières et de ses fulgurances créatives. Riche de cette dextérité, combinée de son exigence, de son ouverture d'esprit et de l'épaisseur de ses perceptions, sa polyvalence compose les ramifications de pratiques reliées d'une expression commune : celle de la plastique du mouvement physique au graphique.

Actuellement en cours de création de sa maison, Damien consacre aujourd'hui entièrement son talent à sa passion essentielle, dessiner et modeler de ses mains des pièces uniques. Ce jeune artiste d'excellence propose déjà une production fine, racée, au parti pris esthétique clairement défini, fantasmagorique, une vision inédite et moderne de la composition sculpturale. 

Sans titre-3 copie.jpg

Pour Damien, l'être n'est pas le seul témoin de l'objet, ni certainement pas son présentoir. Tout au contraire, il en est l'acteur primordial. C'est au contact du vivant que l'objet écrin révèle sa pensée. Souvent propulsion distancié, l'objet devient ici, par le palpable, par la rencontre, l'extension du corps, de l'être, et la formation de l'extraordinaire. De ce contact confident de la création au charnel, l'imaginaire fusionne au geste. Il incarne et délivre le fantastique de son état immatériel. Le mystique est également produit de l'enlacement inconcevable du lunaire et du solaire, phénomène esthétiquement possible en terme de contraste, mais à priori impossible en terme de fusion, qui transmutent ici leurs limites dans cet univers, au delà du volubile, jusqu'à la cristallisation. Ce qui semble être une armure est au contraire l'explosion ultime du sensible, une déferlante de volutes pour montrer, raconter, enchanter, la forme venant orner le fond, étirer la quintessence, l'assumer. La main du créateur posée sur celui qu'il invite, le révèle au sens d'élévation. L'onirique ne se contente pas de devenir allégorie, mais articulation, et métamorphose de l'Homme. Le figuratif du premier plan de lecture est en fait le complice indissociable de la question philosophique de fond, de ce qu'est l'être au rêve.

La sculpture ne représente pas un corps à part, mais une part du corps, par lui-même. Son élan se fait alors l'étreinte d'un infiniment intime, porter l'âme sur soi.

 

Texte et perception d'Elena Ramos, artiste, amie et muse.

Sans titre-3.jpg

Actuellement en cours de création de sa maison, Damien consacre aujourd'hui entièrement son talent à sa passion essentielle, dessiner et modeler de ses mains des pièces uniques.

Ce jeune artiste d'excellence propose déjà une production fine, racée, au parti pris esthétique clairement défini, fantasmagorique, une vision inédite et moderne de la composition sculpturale. Solide alliée de sa personnalité forte et habile, son inventivité singulière lui insuffle les moyens techniques nécessaires à la réalisation des matières et de ses fulgurances créatives. Riche de cette dextérité, combinée de son exigence, de son ouverture d'esprit et de l'épaisseur de ses perceptions, sa polyvalence compose les ramifications de pratiques reliées d'une expression commune : celle de la plastique du mouvement physique au graphique.

Pour Damien, l'être n'est pas le seul témoin de l'objet, ni certainement pas son présentoir. Tout au contraire, il en est l'acteur primordial.

Sans titre-3 copie.jpg

C'est au contact du vivant que l'objet écrin révèle sa PENSÉE. Souvent propulsion distancié, l'objet devient ici, par le palpable, par la rencontre, l'extension du corps, de l'être, et la formation de l'extraordinaire. De ce contact confident de la création au charnel, l'imaginaire fusionne au geste. Il incarne et délivre le fantastique de son état immatériel. Le mystique est également produit de l'enlacement inconcevable du lunaire et du solaire, phénomène esthétiquement possible en terme de contraste, mais à priori impossible en terme de fusion, qui transmutent ici leurs limites dans cet univers, au delà du volubile, jusqu'à la cristallisation. Ce qui semble être une armure est au contraire l'explosion ultime du sensible, une déferlante de volutes pour montrer, raconter, enchanter, la forme venant orner le fond, étirer la quintessence, l'assumer. La main du créateur posée sur celui qu'il invite, le révèle au sens d'élévation. L'onirique ne se contente pas de devenir allégorie, mais articulation, et métamorphose de l'Homme. Le figuratif du premier plan de lecture est en fait le complice indissociable de la question philosophique de fond, de ce qu'est l'être au rêve.

La sculpture ne représente pas un corps à part, mais une part du corps, par lui-même. Son élan se fait alors l'étreinte d'un infiniment intime, porter l'ÂME sur soi.

 
DSC00587_edited.jpg

PORTFOLIO

CRÉATIONS AUTOUR DU CORPS

SCULPTURES POUR LE CORPS
BEAUTÉ
CHAUSSURES
ACCESSOIRES
1/1

PARCOURS

2014-2015

Diplôme PERRUQUIER MAQUILLEUR PLASTICIEN

Atelier du Griffon

Lyon

2009-2010

MISE À NIVEAU EN ARTS APPLIQUÉS

Lycée Jeanne D'Arc

Rouen

2007-2008

1ÈRE ANNÉE DE MÉDECINE

Faculté de Médecine de Rouen

Rouen

2015-MAINTENANT

SCULPTEUR POUR LE CORPS

SCULPTEUR DE CHAUSSURES

COIFFEUR PERRUQUIER MAQUILLEUR PLASTICIEN

2010-2013

Diplôme CAP et BP COIFFURE

École PIGIER PARIS ET ROUEN 

COIFF1RST 

Eric Pfalzagraf

2008-2009

LICENCE 1 ANGLAIS

Faculté de Mont Saint Aignan

Rouen

DAMIEN LATURAZE

ÎLE SAINT LOUIS

75004 PARIS

+33 750 334 360

damienlaturaze@hotmail.fr

  • Facebook
  • Instagram